Olivetti est une entreprise qui a su rester à la pointe de la technologie depuis sa création en 1908 et sa première machine à écrire, jusqu’à aujourd’hui avec des nouvelles solutions dans les domaines de l’Internet des Objets (Internet Of Things), du multicanal ou encore du cloud.

La création par Camillo Olivetti

Camillo Olivetti est né à Ivréa, à environ 50 km de Turin, en Italie. Après avoir obtenu un diplôme en génie électrique, Camillo Olivetti a entrepris son premier voyage en Amérique en 1892, avec son professeur Galileo Ferrari.

C’est probablement lors de ce voyage qu’il a découvert les machines à écrire. Il est resté là-bas 2 ans, travaillant comme assistant au département d’électrotechnique de l’Université de Stanford. À son retour en Italie, avec ses amis Gatta et Ferrero, il ouvre une usine de compteurs électriques dans sa ville natale. L’usine a ensuite été relocalisée à Milan en 1904.

En 1908, Camillo Olivetti revient à Ivrea avec, dans ses bagages, déjà ses premiers plans et croquis de machine à écrire.

La même année, il voyage une deuxième fois en Amérique, afin de se familiariser avec les méthodes de production et les techniques de fabrication des derniers modèles de machines à écrire. C’est pendant la Foire mondiale de Turin de 1911 que les deux premières machines à écrire Olivetti, du modèle M1, ont été présentées au grand public. La même année, la société a remporté son premier gros contrat : 100 machines pour le ministère de la marine. En 1912, une gros contrat pour le ministère postal était signé et, d’ici 1914, 100 ouvriers produisaient quatre machines par jour.

Machine à écrire Olivetti M1

Machine à écrire Olivetti M1

Adriano Olivetti reprend les rênes

Au milieu des années 1920, alors qu’il n’est qu’un jeune ingénieur, Adriano Olivetti réalise un séjour de quelques mois aux Etats-Unis pendant lequel il découvre les nouveaux modes d’organisation du travail hérités des récentes innovations développées par Henri Ford dans ses usines automobiles de Détroit. La rationalisation de la production, le cadencement des machines et la spécialisation des tâches lui apparaissent comme les leviers majeurs de la puissance industrielle américaine.

Adriano Olivetti

Adriano Olivetti

Pour atteindre ses objectifs, Olivetti souhaite mettre l’accent sur l’innovation, à la fois technique et esthétique.

C’est sur cette symbiose ingénierie-design que le groupe a bâti sa réputation dans l’après-guerre. Posséder une machine Olivetti était alors synonyme d’avant-garde à la fois technologique et esthétique. Un positionnement qui n’est pas sans rappeler celui de certaines marques contemporaines, Apple en tête. Dans les années 1950, un seul modèle Olivetti symbolise à lui tout seul cette stratégie : la Lettera 22, une machine à écrire polyvalente, légère et portable, au clavier suspendu et aux lignes épurées. Jusqu’à 200 000 unités de la Lettera 22 sortent des usines Olivetti chaque année entre 1950 et le milieu des années 1960.

Olivetti Lettera 22

Olivetti Lettera 22

La gamme de produits est en constante expansion et la capacité de production de l’usine se développe pour répondre aux besoins des marchés local et international.

Les excellents résultats obtenus par les produits bureautiques ne distraient pas Adriano Olivetti de ses ambitions d’innovation. Dans les années 50, il ouvre plusieurs laboratoires de recherche et développement dans les domaines de l’électronique et de l’informatique. En 1958, Adriano Olivetti propose à Ettore Sottsass de devenir designer consultant. Il participe alors à la création du premier ordinateur italien Elea 9003, et conçoit de nombreuses machines à écrire et calculatrices Tekne 3, Praxis 48, Divisumma 26, Valentine, ainsi que des systèmes entiers comprenant machines et mobilier de bureau Synthesis 45.

La transition vers l’informatique

Adriano Olivetti meurt en 1960. Olivetti cède sa division électronique, mais poursuit son engagement dans ce domaine.

En 1965 , l’entreprise met en vente les premiers ordinateurs personnels (PC) au monde, Programma 101. Cet ordinateur de bureau, conçu pour tout le monde, a été utilisé par la NASA pour la mission Apollo 11.

Olivetti Programma 101

Olivetti Programma 101

En 1978, Carlo De Benedetti investit dans Olivetti et accélère le passage à l’électronique et à l’informatique.

Sous sa houlette, Olivetti se transforma en une des compagnies micro-informatiques les plus performantes au monde. Les années 80 sont synonymes d’acquisitions et de fusion. Olivetti poursuit sa croissance avec des achats comme Logabax en France, des opérations de capital-risque et des alliances comme avec l’américain AT & T à la fin de 1983.

L’offre se diversifie dans les services informatiques, mais Olivetti continue de produire dans le domaine l’écriture, du calcul électronique, des imprimantes, des télécopieurs, des caisses enregistreuses et des photocopieurs. Le développement de la technologie jet d’encre ouvre la voie à de nouvelles opportunités de développement.

Le développement de la télécommunication

Dans les années 1990, la division informatique de l’entreprise se porte mal, notamment face à la concurrence des fournisseurs américains et de nouveaux fabricants asiatiques de composants bons marchés, comme ASUS ou MSI.

La société se lance alors dans la télécommunication, tout d’abord avec le création de l’opérateur mobile Omnitel. Elle devient en 2003 le plus grand opérateur télécom de la péninsule, grâce à une OPA osée qui lui a permis de prendre le contrôle de Telecom Italia, un groupe bien plus important.

En 2005, Telecom Italia investit près de 200 millions d’euros sur le secteur des TIC (technologies de l’information), ce qui a permis à Olivetti d’élargir son champs d’action et de proposer ainsi aujourd’hui de nombreux produits, tels que :

  • Bureautique : imprimantes multifunctions, calculatrices…
  • Articles de points de vente : solution encaissement, solution tactile pour la gestion des point de vente…
  • Automatisation des activités au guichet : solution terminaux multifunction, solution pour les opérations bancaires et postales…
  • Impression 3D
  • Tablettes pour signature électronique

Olivetti imprimantes multifonctions